Emmanuel Guerrero

Biography

Emmanuel Guerrero

Emmanuel Guerrero commence l’étude du piano classique à l’âge de 6 ans à Toulon.

D’origine Péruvienne, il grandit dans un environnement culturel influencé par l’Amérique Latine. Ses idoles s’appellent Chucho Valdes, Eddie Palmieri, la Fania All Stars ou encore Michel Camilo.

Quelques années plus tard, il découvre le Jazz et s’y consacre. Il étudiera alors avec Elie Portal, Steve Browman, Ricardo Del Fra, Simon Goubert, Jason Rebello, et Manuel Rocheman. Emmanuel se passionne pour cette musique et découvre un grand espace de liberté et d’expression: il admire Herbie Hancock, Chick Corea et John Coltrane pour ne citer qu’eux.

Il monte son premier groupe d’influence Latin Jazz en 1997 et arrange des titres de David Sanchez, Chucho Valdes et Roy Hargrove. Parallèlement, il écume les clubs de musique du sud de la France avec diverses formations.

En 1999, Emmanuel fait sa première tournée avec la chanteuse Carole Fredericks tantôt aux claviers, tantôt au piano lors d’une tournée Gospel. Après sa disparition en 2001, il s’installera à Paris et continuera d'accompagner de nombreuses stars de la Variété française comme Céline Dion, Michel Sardou, Patrick Fiori, Garou, Tina Arena, Hélène Segara, Lara Fabian ou encore, dans un autre registre, Norbert Krief, Taj Mahal, Cheb Bilal, Faudel, Tonton David et Lio.

A partir de 2009, Il participe à de nombreux projets Jazz ou Sud-américains dont le Sextet Odyseum, des concerts avec le saxophoniste Jeff Sicard, le quintet de Rocco Sedano, la chanteuse Chilienne Daniela Conejero et le percussionniste Péruvien Miguel Ballumbrosio. Il est également membre de l’atelier de percussions d’Orlando Poleo depuis cette époque.

En 2012 et 2015, Emmanuel effectue deux longues tournées Pop aux claviers avec le chanteur M.Pokora.

Il intègre le groupe de Natascha Rogers en 2013, et en 2014 il devient membre du groupe Salsos Positivos.

Emmanuel joue actuellement avec plusieurs formations en trio ou en quartet, notamment avec Julien Jolly et Sebastien Maire. A cheval entre le Jazz et le Latin Jazz, le répertoire mélange standards et compositions originales.